BLOG ARTICLE

LA CAUSE MAJEUR DES INFILTRATIONS D’EAUX SUR UNE Le constat de vd-couverture91 La plupart des infiltrations de couvertures de bâtiments en petits éléments se produisent au niveau des points singuliers : liaisons entre versants (faitages, noues, aretiers) ; liaisons entre versants et murs (solins) et bordures de versants (rives latérale, égout) ; fixation ou intégration des panneaux solaires (thermiques, photovoltaïque) en toiture, qui présentent de nombreux points singuliers, pas toujours réalisés par des couvreurs. faitage Ligne de jonction supérieure de deux pans de toiture inclinés suivant des pentes opposées : le faîtage constitue la ligne de partage des eaux pluviales. Noue noue

 
Ouvrage d’étanchéité d’un angle rentrant, ou pièce d’angle qui compose cette étanchéité. La noue étant la partie d’une toiture qui reçoit le plus d’eau (elle canalise l’eau s’écoulant de deux versants), elle doit être traitée avec un soin particulier. Arêtier                                 aretierLigne saillante rampante formée par l’intersection de deux versants d’une toiture (autre que son faîtage).riveExtrémité latérale d’un pan de toiture, autre que le faîte ou les égouts (droits ou biais).Une rive est dite droite si elle est parallèle à la ligne de plus grande pente, biaise dans le cas contraire (la rive biaise que fuit l’eau est en général un arêtier) ; la rive de tête d’un pan de toiture est son bord supérieur, lorsque celui-ci n’est pas un faîtage.EgoutLimite ou ligne basse d’un pan de couverture, vers laquelle ruissellent les eaux de pluie pour s’égoutter dans une gouttière ou un chéneau.On distingue :l’égout droit, qui est perpendiculaire à la ligne de plus grande pente du versant ; il peut être normal ou retroussé.l’égout biais, qui forme avec la ligne de pente un angle supérieur à 45° (au-dessous, c’est une rive biaise).Chéneaucheneau Petit canal situé à la base des combles, en égout, en encaissement ou à la jonction de deux versants, pour recueillir l’eau de pluie et la diriger vers un tuyau de descente. Le chéneau peut être en terre cuite, en pierre, en béton ou en métal, et protégé ou non par un système d’étanchéité. 

On rencontre divers systèmes de conception, de disposition et de fixation des chéneaux, sur chevrons, sur sablière, sur blochets encastrés, sur corniches… La gouttière peut être définie comme un chéneau léger suspendu sous les égouts des toitures. <>Un chéneau encaissé est celui qui est disposé entre un rampant de toiture et une paroi verticale, ou dans une noue. Solinvdcouverture Façon de garnissage des rives ou des pénétrations d’une toiture ; désigne souvent la ruellée de pignon, ouvrage qui forme le rampant du pignon et dans lequel sont engagés les matériaux de couverture. Une bande de solin est une façon de bavette en zinc engravée dans un mur pour protéger un relevé d’étanchéité le long d’une pénétration. Engravure Encastrement du bord d’une bande ou d’une bavette d’étanchéité dans une rainure pratiquée dans une paroi verticale, à la base d’une joue de lucarne, au-dessus d’un bandeau, au sommet d’un relevé d’étanchéité de toiture-terrasse… Jouée   Paroi qui compose le remplissage latéral d’une lucarne ou d’un lanterneau. Elle repose sur un chevron de jouée ; sa maçonnerie est soit enduite, soit bardée avec un matériau de couverture. Chien-assis ou chiensis chien assis Petite lucarne de comble dont le toit est retroussé en pente inverse de celle de la toiture, son profil évoquant plus ou moins celui d’un chien qui serait assis sur le toit. 

Cette disposition est caractéristique des combles de vieux immeubles parisiens, où l’on trouvait parfois plusieurs rangs de chiens-assis. Par une déformation fâcheuse, le chien-assis désigne souvent toute lucarne à un seul rampant, voire même, dans le langage courant, toutes sortes de lucarnes. Une vérification est nécessaire ainsi que le controle d’étanchéité de  votre toiture:demandez conseil à un spécialiste de la toiture vd-couverture91

Tous Le métier de couvreur zingueur décrit par vd-couverture91 Le métier de couvreur zingueur consiste à effectuer la réalisation ou la réparation des toitures. Les couvreurs peuvent se aussi spécialiser dans un type de matériaux (ardoise, zinc ou encore tuiles) et certains d’entre eux se chargent également des travaux d’isolation sous toiture. Couvreur zingueur :à vd-couverture91 un métier de confiance Le travail du couvreur zingueur est des plus importants car c’est lui qui assure l’isolation de la toiture et l’étanchéité de la maison. Chaque toit est différent et le couvreur zingueur doit avoir une bonne connaissance de la structure des toits et des matériaux qu’il utilise pour faire face aux intempéries propres à l’environnement de la maison. La couverture d’un toit se déroule en trois étapes. Pendant une première étape de préparation, le couvreur zingueur fixe des bardeaux sur la charpente et calcule la disposition exacte des tuiles. Il installe et fixe ensuite la couverture du toit à l’aide d’un liant comme du ciment par exemple. Pour finir, il réalise les derniers aménagements en installant les gouttières ou les sorties de cheminées. Un couvreur zingueur met la sécurité de ses installations au premier plan. Il met l’accent sur la préparation de son chantier qui déterminera la qualité du travail final. C’est la garantie pour vous comme pour lui d’un travail de qualité qui ne nécessitera qu’un entretien de toiture régulier par la suite. Couvreur zingueur : Ce qu’il faut retenir Le couvreur zingueur possède des compétences variées L’étanchéité de la maison dépend de la bonne réalisation du toit Pour un travail optimal la phase de préparation est essentielle La sécurité est le maître mot du couvreur zingueur

protection des façades et dessous de toit
bardage PVC

Les bardages en PVC de vd-couverture91  permettent de protéger la façade de la maison et de lutter contre les déperditions thermiques. Simple d’entretien et facile à poser, découvrez les atouts de ce matériau..

 

Un bardage PVC est esthétique et résistant posé par vd-couverture91

Deux mots suffisent pour décrire un bardage en PVC : esthétisme et résistance. Cet esthétisme est obtenu grâce à l’apparence que peut prendre ce matériau. En effet, il est possible de le choisir imitation bois, conifère, moderne et autres.

De plus, avec la facilité de pose par emboîtement, par rainure et languette, par vissage, agrafage, clipsage ou clouage, il suffit de disposer d’une structure de support en PVC ou en bois.

La résistance est obtenue avec la structure alvéolaire ou cellulaire. Même en lamelles, on a plus de rigidité avec ces systèmes de fabrication. Pour la pose, il est possible de choisir entre la verticale, l’horizontale et même la diagonale. Afin de faciliter le choix du propriétaire, les fabricants proposent toute une gamme.

Enjoliver votre façade selon vos envies par vd-couverture91

Pour le bardage DE façade  en PVC, il est possible de choisir entre l’aspect lisse ou granuleux. Quant aux imitations, il est possible de recourir à différents types d’essences allant de l’acajou au chêne.

Son épaisseur peut varier de 15 à 20 mm suivant les besoins des propriétaires. Pour la longueur, on en trouve à partir de 4 m, mais elle peut aller jusqu’à 10 mètres. Ce qui permet d’avoir moins de raccords. La largeur est aussi un point à prendre compte, elle varie de 15 cm à 33 cm.

  Facile à poser  par vd-couverture91

Plusieurs avantages sont tirés de l’utilisation de ce type de bardage dont la simplicité de pose. En effet, il suffit de couper les lamelles à la longueur nécessaire et de les assembler. De plus, ce matériau est plus résistant aux chocs et comme tous les produits en plastique, les produits chimiques ne l’attaquent pas. Il en est de même pour les moisissures et les champignons.

Pour ce qui est des intempéries, il y a peu d’altérations puisque ce matériau a une excellente tenue et que les UV n’ont aucun effet sur lui. Les écologistes lui accordent un point du fait qu’il soit recyclable. Côté entretien, le nettoyage se fait avec un détergent doux, les saletés ne s’incrustent pas sur sa surface. C’est aussi un bon isolant et les professionnels le comparent au bois

 

imageVentilation en sous-face de la couverture par vd-couverture91. La ventilation de la sous- face des tuiles et de leur support doit être assurée. L’espace à ventiler sous cou- verture est constitué : • soit par le volume du comble dans le cas d’une iso- lation disposée en plancher ; • soit par la lame d’air contenue entre, d’une part la sous-face de la couverture et de son support, et, d’autre part, la face supérieure de l’isolant ou de l’écran dis- posés sous rampant. Complémentairement, lors de la mise en œuvre d’un écran, la sous-face de celui-ci doit être également ventilée. Section et répartition des orifices de ventilation de la sous-face de la couverture. Suivant la configuration de la couverture, les sections totales des orifices de ventila- tion sont données dans le tableau ci-après, en fonction de la surface de la couverture projetée horizontalement et limitée aux locaux couverts. Dispositions particulières et accessoires destinés à la ventilation de l’espace sous couverture. Les jeux entre les tuiles ne permettant pas la ventilation nécessaire, celle-ci doit être assurée par une entrée d’air en partie basse et une sortie d’air en partie haute de la couverture, au moyen de sys- tèmes de ventilation linéaires en faîtage et en égout, ou au moyen de tuiles de ventilation (chatières ou autres) disposées en quinconce sur une ligne haute et une ligne basse. En égout. Des orifices de ventilation sont constitués : • dans le plan de la couvertu- re, par des chatières des tuiles de ventilation, ou des orifices résultant de la forme géométrique des tuiles ; • en façade ou en avancée de toit, par des grilles ou des fentes continues. Dans le cas de fente, la plus petite dimension des orifices et au minimum de 10 mm. Dans le cas où cette dimen- sion est supérieure à 20 mm, il doit être disposé un grillage à mailles fines destiné à s’opposer à l’intrusion des petits animaux. En faîtage. Les orifices de ventilation sont constitués : • soit par des chatières, des tuiles de ventilation ou des orifices résultant de la forme Ecrans . On entend par «écran», un élément généralement continu souple ou rigide, interposé entre le comble et la face interne des tuiles. L’écran doit permettre la fixation des liteaux supports des tuiles ainsi que les contre-liteaux destinés à assurer la ventilation de la sous-face de ces dernières, et pour lesquels les dispositions à respecter sont définies aux paragraphes ci-après. Ecran souple. L’écran est fixé tendu sur les chevrons et le niveau d’ap- pui des liteaux est relevé par une contre-latte d’épaisseur minimale de 20 mm, clouée sur la face supérieure du che- vron. En égout, l’écran doit être raccordé de façon à ce que les eaux de fonte des éven- tuelles pénétrations Les avis techniques concer- nant les écrans souples de sous-toitures précisent les particularités de pose en matière : • d’écartement maximal admissible des chevrons supports ; • de valeur du recouvrement minimal des lés en fonc- tion de la pente de la couver- ture. La ventilation doit être assuré. Ecran rigide. Ecran en bois ou en panneaux dérivés du bois. Afin d’assurer le passage de l’air, le plan d’appui des liteaux est relevé par un contre- liteau d’épaisseur de telle sorte qu’un espace de 20 mm minimum soit réservé sous les liteaux. de neige poudreuse soient reconduites à l’extérieur du bâtiment .

Vous avez des travaux de toiture à effectuer, mais vous ne savez pas comment vous prende vd-couverture91

vous aide,pour bénéficier à la fois d’un travail de qualité et d’un prix raisonnable ? Voici donc quelquespistes pour vous aider dans votre recherche de professionnel pour mener à bien les travaux de votre toiture. Le terme « travaux de toiture » englobe des réalités bien diverses, qui vont du simple colmatage de brèche

à la réfection totale d’une toiture. Par conséquent, le budget à prévoir peut s’étaler sur une très large fourchette.Pour faire évaluer le montant approximatif de vos dépenses pour les travaux de votre toiture, la meilleure solution, et la plus fiable, consiste à prendre rendez-vous avec un professionnel, qui se déplacera pour examiner lui-même la toiture à réparer, et établira ensuite pour vous un devis personnalisé. L’idéal est d’ailleurs de faire appel un professionnel des travaux de toiture, afin de pouvoir comparer les devis

entre eux.   Toutefois, si vous souhaitez, avant de prendre rendez-vous avec un professionnel, vous faire une première idée des frais à engager pour la rénovation de votre toiture, vous pouvez obtenir quelques renseignements sur internet . vd-couverture91 vous proposent en effet de faire établir pour vous 1 devis en moins de 48 heures. Vous devrez bien entendu relativiser les chiffres obtenus, puisqu’il n’y aura pas eu de visite des professionnels à votre domicile : les estimations de coût des travaux de toiture à prévoir seront donc basées sur vos propres appréciations


renovation couverture
travaux toiture
vd-couverture91  blog

Même si votre toit a été refait récemment, et est en bon état, un nettoyage de toiture régulier est nécessaire pour prolonger son efficacité. On considère ainsi qu’un nettoyage de toiture annuel est le minimum pour en garantir un bon rendement.

En effectuant votre nettoyage de toiture, vous aurez également l’occasion d’observer d’éventuelles fissures naissantes, et d’y remédier immédiatement, plutôt que d’attendre qu’elles s’agrandissent et se transforment en véritable fuite.vd-couverture91demoussage de toiture

peinture exterieur ravalement
ravalement

vd-couverture91 BLOG TOITURE